Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/11/2010

A Arles : A côté ou le Rabanel simplifié

NOTE : TRES BON. PRIX : RAISONNABLE.

À côté, le bistrot du chef doublement étoilé Jean-Luc Rabanel. Cher mais exceptionnel

La tendance est à la dispersion... chez les restaurateurs. Le chef doublement étoilé Jean-Luc Rabanel n’échappe à la règle. Il compte quatre établissements dans la même rue dans le style parisien de Christian Constant. Entre son Atelier  étoilé et À côté, le bistrot, l’artiste culinaire a ouvert Iode, une échoppe où il vend coquillages et crustacés et Salle à manger, un concept qui se réserve exclusivement. C’est chez À côté que notre appétit nous a guidés. Déjà séduit par la cuisine volubile du chef, son bistrot paraissait approprié pour un déjeuner plus simple en semaine et plus abordables dans tous les sens du terme. A l’intérieur, les ardoises, les chaises de bistrot Tolix, la machine à couper le jambon vintage, tous les codes du bistrot sont là. Dans l’assiette c’est une autre histoire Rabanel ne gâche pas son talent, il le concentre, le resserre, le sublime même. Délaissés les plats parfois un peu surjoués du chef étoilé, simplifiées les recettes de cet À côté, mais aussi envolées les idées faciles et éculées de bistrot. Le chef réussit une cuisine élaborée, extrêmement juste et créative avec les recettes de son terroir chéri, mélangeant des saveurs qui se distinguent harmonieusement. Comme la poêlée de moules et de crevettes avec son chorizo et son fenouil confit. Ou le foie gras confit au piment d’Espelette, sa confiture de pomme et son toast aux chanterelles. Le menu quotidien se nourrit des meilleurs produits et des inspirations du chef Rabanel qui passe d’un restaurant à l’autre tout au long du déjeuner, soufflant ici quelques ordres à son cuisinier, contrôlant là, l’arrivage des homards. Si Rabanel n’a pas le don d’ubiquité, il possède sans conteste le génie de la cuisine.

Catherine UNAC cunac@midilibre.com

Tous les jours de 9h à minuit. À Côté, rue des Carmes, Arles. Petits déjeuners, pauses gourmandes, bar à vins. Menu du midi : 29 euros. Menu du soir : 37 euros. 04 90 47 61 13.

14/06/2010

Arles : La mûle blanche, une table généreuse

NOTE : BON.  PRIX : RAISONNABLE.

Juste en face de l’espace Van-Gogh, un restaurant qui fait le bonheur des Arlésiens et des touristes depuis bientôt 16 ans.


De ces voyages réguliers dans l’océan Indien, il a ramené des recettes exotiques et un flegme tout insulaire. De son enfance arlésienne, il a conservé un goût pour les plats familiaux et l’accent de Provence. La cinquantaine hâlée, Serge Rolin propose une cuisine de bistrot méditerranéenne, un peu africaine et asiatique aussi, dans son restaurant La mule blanche en face de l’espace Van-Gogh. Jugez plutôt : roulé d’agneau, tellines de Beauduc, charlotte au chèvre et ricotta, filet de bœuf, brochettes, côtelettes d’agneau des Alpilles, poissons grillés, yassa de poulet.
D’ici quelques jours, Serge fera des blancs de poulets, de petits rognons de lapins ou encore des saint-jacques à la plancha.
Sur les petites tables en bois ombragées de jolis parasols rouges, le déjeuner peut commencer. On est agréablement surpris par l’entrée de charlotte chèvre ricotta, servi dans une sorte d’aumônière de courgette et accompagnée d’une sauce tomate fraîche et de chips de betterave. Le magret au miel n’est pas mal non plus avec son gratin de patates douces. Enfin la faisselle de fruits rouges est bien entourée de framboises, de groseilles et de fraises.
De cette table généreuse, on retiendra les plats joliment mis en scène et le service alerte et souriant.


Catherine UNAC cunac@midilibre.com


Ouvert tous les jours midi et soir sauf  le dimanche. La Mûle blanche, 9 rue Président-Wilson, Arles. Plat du jour : 10 euros,12 euros, menu : 14,50 euros. Tél. 04 90 93 98 54.