Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/04/2010

Nîmes : Le bouchon du marché

Note : bon. Prix : pas cher.

Chez Marie-Claude Dumas et son équipe, un restaurant accueillant chaleureux et tout simplement bon

RESTOBOUCH.jpg

Ah la bonne table que voilà. Quelle bonne surprise. En bas de la rue de l’Etoile, Le bouchon du marché propose une carte attractive, pertinente et pratique tendance rôtisserie, dans un décor de bistrot chaleureux. A midi, le faux filet de bœuf et de taureau est rôti à la broche servi coupé en tranches rosées et accompagné de brindilles de pomme de terre, de carottes râpées et d’une salade. Un plat qui respire la fraîcheur, appétissant à l’œil et goûteux dès la première bouchée. Une denrée rare… L’entrée ensoleillée, un croustillant de légumes grillés, est du même acabit esthétique et délicieusement craquante. Qualités esthétiques aussi pour le service. Bref, ce restaurant dans l’esprit bouchon ravit par sa cuisine mais aussi par son concept de rôtisserie qui fonctionne totalement le soir. Ainsi peut-on déguster du rôti de lotte roulée de poitrine et farcie de tapenade ou du toro aux herbes et arrosé d’huile d’olive. 

Belle et bonne, l’assiette à Jules à midi. Un menu léger et rapide casé dans une toute petite note -à moins de 10-, qui se réinvente tous les jours. Une belle idée qui commence par une mini-brochette de mozzarella ou une salade verte, un tartare de bœuf et en dessert quelques fromages ou un entremet au chocolat. Idéal pour les cadres et commerçants du quartier qui en ont fait leur cantine.

 Catherine UNAC cunac@midilibre.com

Du lun au ven midi et du lun au dim soir. Le bouchon du marché, 23 rue de l’Étoile, Nîmes. Assiette à Jules: 9,70. Menus 19, 26.

Repas sur commande. Tel. 0466231549.

On a aimé : l'acceuil  chaleureux, les plats cuits au rôtissoire, les petits prix.

On a moins aimé : l'odeur de viandes et poissons rôtis.

 

08/03/2010

Nîmes : That's amore l'Italie avec l'accent espagnol

NOTE : BON. PRIX : PAS CHER.


Les anciens de Little Italy continuent leur aventure rue Notre-Dame

THAT.jpg

 

Ils s’étaient faits une belle petite réputation lorsqu’ils avaient le restaurant Little Italy, rue Émile-Jamais. Victime de ce petit succès, ils s’en sont allés de l’autre côté de la ville, rue Notre-Dame afin d’ouvrir un établissement plus grand, il y a un an. Marco, Antonio et Josefina ont conservé la recette de leur éussite : des plats italiens frais et tout faits maison et un accueil chaleureux. Antonio cuisine italien à la sauce sicilienne. Antipasti, pizzas, lasagnes, pâtes à la bolognaise et tiramisu, tout y est. Josefina, quand à elle est andalouse. Une Malaguena bavarde, aux "r" qui roulent et aux gestes vifs, maternelle avec tous ses clients. « Aqui es como en casa », (ici c’est comme à la maison) lance-t-elle avec un bel accent espagnol.
Est-ce que Metallica s’est senti « en casa » ? Très sûrement. Lors de leur concert, l’été dernier, le groupe de métal avait réservé le restaurant. En attendant de recevoir d’autres stars, Antonio, Marco et Josefina ont mis en place trois nouvelles formules pour le midi à 10 euros, 13 euros et 28 euros avec une entrée et un plat du jour. Les aubergines parmegiana joliment gratinées sont copieuses, tout comme les excellentes lasagnes, et un véridique tiramisu sans alcool au fond.
That’s amore ne serait-elle pas la meilleure adresse à Nîmes pour manger italien ?


Catherine UNAC cunac@midilibre.com


Tlj sauf dim midi. That’s amore, 6, rue Notre-Dame, Nîmes. Plat du jour : 9 euros. Menus midi en semaine : 10 euros, 13 euros.
28 euros le soir. Carte. Tél. 04 66 40 72 93.

 

On aimé : l'accueil, les plats délicieux.

On a moins aimé : la décoration style auberge des années 80.

Nîmes : toute la Réunion au Paille en queue

NOTE : PAS MAL. PRIX : RAISONNABLE.

Un nouveau restaurant réunionnais au centre-ville de Nîmes

LEPAILLE.jpg

Mathieu a donné à son restaurant le nom de paille en queue, l’oiseau emblême de l’île de la Réunion. Depuis quelques semaines à peine, avec sa mère, ils proposent la cuisine de leur pays. Avec ses larges yeux bleus et son allure flegmatique, il propose tous les plats traditionnels de l’archipel de l’océan indien : cari, chouchous, bouchons et autres achards.
Dans une salle à la décoration spartiate et kitsch, on est servi sur de petites tables en toile cirée aux couleurs de la Réunion. Des sets de table de photos de l’île couronnent le tout. On essaie de ne pas s’arrêter sur ce dressage de table d’un goût particulier pour se concentrer sur la carte ma foi assez alléchante.
Les samoussas, on connaît. Pas de mauvaise surprise, ils sont délicieux, tout comme les bouchons, ces petits raviolis à la viande de porc d'origine chinoise. Avec ça, des légumes frits, épicés et citronnés s’accomodent assez bien. Ils sentent bon le curcuma.
En revanche, mention bof pour le porc au massalé (un mélange d’épices inspiré de la cuisine indienne) avec du riz et des lentilles. Enfin, ce sera salade de fruits frais à la mangue, à l’ananas. Un tout petit peu cher pour 17 euros. En repartant, on a envie de lancer un "bon courage !" à cet établissement qui débute et aussi de recommander de sourire plus... fréquemment.


Catherine UNAC cunac@midilibre.com


Tlj sauf le lundi. Le paille en queue, 2, rue de L’école-Vieille, Nîmes. 15 euros, 17 euros. Carte. Plats à emporter. Tél. 04 66 21 84 85.

On a aimé : les bouchons et les samoussas.

On a moins aimé : l'accueil et la décoration ultra kitsch.

29/12/2009

Nîmes : Le comptoir

NOTE : BIEN, PRIX : RAISONNABLE 

Au Comptoir, dans l'épicerie fine de Claude Bonnier, on trouve aussi bien des thés Mariage frères que des chocolats ou des gingembres confits, des parfums d’intérieur, de la vannerie du Zimbabwe faites avec du fil de téléphone ou de la confiture et de la moutarde en tube. Une épicerie fine originale et ouverte sur le monde.

C.U.

Du lundi au samedi, 9 h-19 h. Le Comptoir, 2 rue de la Monnaie, Nîmes. Tél. 04 66 67 35 18.

Nîmes : Le pian bistrot

NOTE : BON, PRIX : PAS CHER

RESTOpian.jpg


A deux pas des Arènes, le Pian bistrot propose des tapas chaudes ou froides, accompagnées d’une large carte de vins, dans une ambiance intime mais conviviale. Charcuterie, gambas, agneau au thym ou encore encornets à déguster dans la belle salle voûtée.

C.U.

Du mercredi au samedi soir, 18 h 30-2 h. Le Pian Bistrot, 20 bis, rue Bourdaloue, Nîmes. Tapas à partir de 2,50 euros. Menu :  34 euros.

 Tél. 04 66 26 37 30.

18/12/2009

Nîmes : les pâtes maison de Piazza Papa

Note : correct, prix : pas cher

Un deuxième restaurant à Nîmes

RESTOpiazza.jpg


Voilà une nouvelle adresse pratique. Piazza Papa a ouvert un second établissement à Nîmes - le premier existe depuis longtemps avenue Amiral-Courbet - complexe Nemausa au pied de la piscine municipale. Outre la facilité pour se garer et la rapidité à laquelle on peut manger, Piazza Papa fait partie de ces petites chaînes (11 restaurants existent dans tout le Sud) qui mettent un point d’honneur à servir du fait maison et du frais. Vus donc dans les cuisines les sauces et pâtes préparées du jour, les pains chauds tout juste sortis du four et une ribambelle de desserts préparés le matin même. Armand Bonnemort, responsable des exploitations, 40 ans, quatorze ans de métier au sein du groupe, veille au grain depuis l’ouverture. Il lance le nouvel établissement dont le concept est exactement le même qu’au boulevard Amiral-Courbet. Pizzas, pâtes, magrets, grandes salades et les spécialités, carpaccios de bœuf et saltimbocca sont à la carte. En revanche, ici pas de plat du jour.
L’entrée, une salade de tomates, mozzarella et pâtes tout comme la pizza étaient correctes, sans mauvaises surprises. Voilà, peut-être l’avantage de Piazza papa, c’est que l’on y va parce qu’on sait que l’on ne risque pas d’être déçus. Les carbonaras ont la mine de carbonaras, les pizzas ont le goût de pizzas et le tiramisu ressemble à un vrai dessert italien.
Un seul bémol : la décoration intérieure cheap et pas franchement moderne. Tant pis, on peut toujours déjeuner dehors sur l’agréable terrasse.


Catherine UNAC

cunac@midilibre.com


7/7 midi et soir. Piazza Papa, piscine Nemausa, av. de La Bouvine, Nîmes. 10,80 euros, 13,80 euros. T. 04 66 67 09 39.

On a aimé : l'esprit fait maison, les pizzas qui ont un vrai goût d'italie.

On a moins aimé : la décoration cheap et pas franchement moderne.