Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/03/2011

A Nîmes : la cuisine de bistrot du Mogador

NOTE : PAS MAL. PRIX : RAISONNABLE

mogador ok.jpg

 


Changement de propriétaire au Mogador. Martine et Wilfried conservent le même esprit


Dans ce restaurant connu de la place du Marché, les propriétaires ont changé. Ce sont Wilfried et Martine qui ont repris l’affaire. Le couple tenait depuis quelques années, un établissement saisonnier à Portiragnes dans l’Hérault, pas loin du Cap d’Agde. Ils ont eu envie de changer et de retourner dans la ville natale de Wilfried. C’est sur le Mogador que leur choix s’est porté «pour la jolie place toujours animée» explique Martine. À l’intérieur, ils ont rafraîchi la décoration, mis des chaises colorées et choisi de jolis tableaux et miroirs en métal. Côté cuisine, le chef est resté mais la carte a subi quelques modifications. Ils proposent toujours des recettes de bistrot assez simples comme des émincés de magret aux figues, des pâtes fraîches et toutes sortes de salades qui vont de l’Italienne à la chicken caesar en passant par la gourmande aux gésiers, magrets fumé et toasts de foie gras. Quelques plats ont été enlevés et d’autres rajoutés comme pour les salades<TH>; la gamme de viandes et de poissons élargie comme ce carpaccio de saumon qui est inscrit à la carte depuis quelques semaines. L’autre changement, c’est que le restaurant est ouvert sept jours sur sept à midi. D’ici quelques jours, il servira à dîner le soir, du jeudi au samedi.
Wilfried et Martine proposent aussi un plat du jour à 8,50 euros et des formules du midi à12,90 euros avec plat du jour, dessert du jour et café compris. À noter, enfin, la formule crocodile, qui comprend le gratin de brandade et sa salade, le dessert du jour et le café.

Catherine UNACcunac@midilibre.com


Tous les jours à midi et du jeudi au samedi soir à partir du mois d’avril. Le Mogador,
  place du Marché, Nîmes. Plat du jour : 8,50 euros,
formules : 12,90 euros, 15,90, 14,30 euros. Carte. Menu enfant : 5,50 euros. Tél. 04 66 21 87 90.

25/03/2011

La grande-Motte : La voile bleue, c'est reparti

 

voile bleue.jpg

La voile bleue, la célèbre plage paménagée du grand Travers à La grande-Motte rouvre pour la saison mercredi 20 avril. Ce soir-là, la paillotte fête son lancement mais aussi celui de toutes les autres plages privées, en grandes pompes, avec buffet concocté par le chef Alexandre Beaugrand, dégustations de vins des caves Notre-Dame, un show acrobatique et aérien et le groupe acoustique K-Hello.

La voile bleue, plage privée, Le Grand Travers, La Grande Motte. Mercredi 20 avril, à partir de 19 h.

Tél. 04 67 56 73 83.

 

22/03/2011

Un Bib pour le Riche à Alès

NOTE : BON. PRIX : RAISONNABLE.

 

Avec L’Orchidea à Gallargues-le-Montueux, Le Magister à Nîmes, Le Riche est le troisième restaurant gardois à décrocher cette année un Bib récompensant les bons rapports qualité-prix. En effet, on y déguste une excellente cuisine traditionnelle à partir de 22 euros.

Ouvert tlj. Le Riche, 42 place Pierre-Sémard, Nîmes. 22 euros, 27 euros, 40 euros. Carte.

Tél. 04 66 86 00 33.

Avignon : festival de saveurs à La Vieille Fontaine

NOTE : EXCELLENT.PRIX : RAISONNABLE.

La Vieille Fontaine, le restaurant de l’hôtel d’Europe retrouve son étoile perdue il y a deux ans. Une distinction amplement méritée


L’étoile avait filé il y a deux ans. La voilà retrouvée. Le chef Bruno d’Angélis affiche une satisfaction retenue: le macaron, il l’a eu durant huit ans avant de le perdre. Alors aujourd’hui il se dit "sobrement content". Ce chef-là avec son flegme faussement "british" c’est un peu le Jude Law de la cuisine. Aussi peut-être une sorte de Rabanel avignonnais avec ses saveurs méditerrranéennes revisitées avec légèreté et un raffinement haute couture. Ou encore peut-être le Thierry Marx de la cité des Papes avec ses espumas, ses inspirations asiatiques et son sublimissime œuf cuit à 63° c (permettant de ne cuire que le blanc) au lard de Bigorre et à la truffe râpée. En dépit de ses ressemblances, sa cuisine reste unique et inédite, très esthétique et rigoureuse. À l’image de la ville, élégante et pleine de fantaisie. On la déguste dans l’intimité du décor feutré du bar de l’hôtel ou dans la cour Renaissance. Le tube croustillant de king Crabe à la graine de moutarde, bonbon gélifié pamplemousse, jus d’ananas mérite tous les superlatifs. Tellement léger et subtil... Le foie gras de canard des Landes poêlé à la rhubarbe avec ses fins copeaux de bonite séchés qui virevoltent sous l’effet de la chaleur résonnent comme l’apothéose d’un repas sans fausse note, accompagnés d’une sélection de vins justes et tout autant raffinés. Le dernier des sept plats, un délicieux dessert de mousse au chocolat, tuile et glace vanille confirme, si tant est qu’il fallait encore le faire, ce déjeuner exceptionnel et place son macaron bien au-delà de son mérite.

Catherine UNACcunac@midilibre.com


Fermé dimanche et lundi. Hôtel d’Europe, 14 place Crillon, Avignon (Vaucluse). Menus : 29 euros, 35 euros, 39 euros, 46 euros, 58 euros, 90 euros, 120 euros. Tél. 04 90 14 76 76.