Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/05/2012

Uzès : du nouveau place aux Herbes

NOTE : PAS MAL. PRIX : RAISONNABLE.


Ça bouge avec la nouvelle déco du Sept/4 et l’ouverture du 24 place aux Herbes


Quelques changements place aux Herbes à Uzès. Le Sept/4 qui a ouvert l’année dernière à la place des Arcades, vient de changer sa décoration extérieure en installant de nouvelles tables et chaises en rotin gris et des fauteuils et tables basses pour déguster un verre en terrasse. Côté cuisine, la carte est commode et plutôt conventionnelle. Pas de chichis : des salades repas, des pâtes et des pizzas. Quelques viandes aussi. Deux menus à 22 euros et 27 euros proposent des plats tradi’ comme des entrées de tomates mozzarella, du melon au jambon, des entrecôtes, des magrets, des tagliatelles, une pizza au choix et des desserts composés de crême brûlée, d’île flottante et d’un café gourmand. Ces deux menus présentent un large aperçu de la carte dont il faut toutefois souligner quelques plats agréables comme la salade gourmande de magret de canard fumé accompagnée de deux belles tranches de foie gras maison. Ou cette déclinaison de tiramisu de chocolat, café et fruits rouges, à 6,50 euros.

Cuisine régionale au 24 place aux Herbes


En face du Sept/4, a ouvert le 24 place aux Herbes en lieu et place du P’tit Coffee. Là aussi pas de complications mais une cuisine plutôt régionale : des salades (au chèvre chaud au miel, aux aiguillettes de poulet, aux fruits de mer poêlés), des tartines (à l’italienne, aux trois fromages), quelques viandes, poissons et desserts (pélardon au miel, fougasse façon charlotte).

Catherine UNAC cunac@midilibre.com


Le Sept/4, 21 place aux Herbes. Menus : 22 euros et 27 euros. Salade à p. de 10 euros, pizza à partir de 9,50 euros.

Le 24 place aux Herbes, Uzès. Fermé le lundi. Plats entre 13 euros et 19 euros.
Tél. 04 66 58 24 16.

24/05/2012

Le nouveau Terre de vins est paru

terredevinsok.jpg

Dans son dernier numéro, Terre de Vins fait la part belle aux rosés du Languedoc-Roussillon, montrant que la Provence n’a pas le monopole et qu’à moins de 4 euros, la région propose de très bons crus pour l’été. Le bimestriel, élu meilleur magazine de vins au monde, reste fidèle à son éclectisme en traitant à la fois des vins nature, des bons plans bordelais et des primeurs.

Terre de vins. 6 euros. En kiosque.

A Nîmes : Wok café

NOTE : PAS MAL. PRIX : RAISONNABLE

Sur la place du Marché, pour ceux qui aiment la cuisine au wok, ce concept de restauration rapide propose au client, dans un service minimum, de composer des formules. Sur une base de pâtes, riz ou légumes, on rajoute viandes, crevettes ou seiches et légumes. Le tout se déguste dans un contenant en carton.

Wok café, place du Marché, Nîmes. Autour de 10 euros. Tél. 04 30 67 88 69.

10/01/2012

Premier atelier d'initiation Bocuse au campus d'apprentissage d'Alès

Demain mercredi 11 janvier aura lieu le premier atelier d'initiation Paul Bocuse au Campus de l'Apprentissage d'Alès de 15 h à 17h30.

Réservés aux jeunes de 9 à 14 ans ces ateliers gourmands sont pratiques et  thématiques : pâtes fraîches, potage, viennoiseries, brandade, poulet de bresse à la crème, crêpes, galettes...
Pour la 1ère année, 15 ateliers sont programmés les mercredis pour une participation de 80 euros par an (18 et 25  janvier; 1, 8, 29 février ; 7, 14, 21 et 28 mars; 4 et 25 avril; 2, 09 et 16 mai)

Un des objectifs est de valoriser l'apprentissage voire de susciter des vocations.
Le contact avec la fondation Paul Bocuse a été possible notamment grâce à la démarche de Jean-Yves Piccinali (finaliste de "un dîner presque parfait" l'émission de  M6 et restaurateur).
Les trois formateurs :  Arnaud Joncoux, Michel Kerherno en cuisine et Christophe Hardy en boulangerie-pâtisserie.

Programme du 1er atelier : visite du campus (jeunes et parents sont conviés), règlement intérieur, réalisation de sablés bretons et diamants.

18/11/2011

Livre : mini-croissants pour l'apéritif

mini croissants.JPG

Des photos pas à pas, un rouleau métallique qui découpe la pâte en triangles prêts à être roulés
en croissants... Ce livre très pratique propose  20 recettes aussi bien salées que sucrées pour réaliser des mini-croissants à servir à l’apéritif ou au petit-déjeuner.

Mini croissants (Larousse), 12,90 euros.

Codognan : le coup de jeune de Lou Flambadou

NOTE : BON. PRIX : RAISONNABLE

Décoration et cuisine modernisées pour ce restaurant agréable où le feu crépite dans la cheminée

 

C’est la bonne surprise de la semaine. On avait gardé le souvenir d’un restaurant un peu poussiéreux à la cuisine roborative ultra-classique. Mais depuis que Stéphanie et son frère Ludovic ont repris l’affaire, les choses ont changé. Et pas qu’un peu. Côté déco<TH>: exit l’ambiance un peu lourde. Place à un intérieur plus allégé, lumineux, débarrassé de la mezzanine, et à une jolie petite terrasse en bois à l’extérieur. En cuisine, les deux chefs ont insufflé un vent de modernité. Les recettes classiques ont été préservées mais revues et corrigées. Les accompagnements sont plus originaux et la présentation graphique à chaque fois, de l’entrée au dessert. Ludovic et Bernard, le second chef, s’appliquent à donner une version contemporaine de la gastronomie. Ils travaillent aussi en tenant compte des saisons et privilégient des produits locaux. Les plats sont définitivement goûteux et servis par une belle carte de vins régionaux, sélectionnée avec soin, comme ce rouge Charles Guitard, un cabernet-merlot très fruité aux tanins très fins.


Produits de saison


Stéphanie et... Stéphanie assurent en salle, entre dévouement et discrétion. Pas de fausse note pour cet établissement, au bord de la RN 113, qui fait le plein aussi bien pour le déjeuner avec les cadres des entreprises avoisinantes qui peuvent profiter de la formule du jour à 14 euros, que pour le dîner où les prix sont évidemment un peu plus élevés mais restent très raisonnables de 26 euros à 42 euros.


Catherine UNAC cunac@midilibre.com


Du lundi au dimanche midi sauf mercredi et du jeudi au samedi soir. Lou Flambadou,
RN 113, Codognan. Formule : 14 euros, autres menus : 26 euros, 28 euros, 32 euros, 42 euros.

Tél.04 66 35 09 70.

18/10/2011

A Aimargues : les délices du Mazet sous les platanes

NOTE : BON. PRIX : RAISONNABLE.

Une très belle adresse en petite Camargue qui propose une cuisine du Sud à des prix raisonnables

 

mazetok.jpg

Ici la première impression est la bonne : la carte alléchante ne ment pas. Dans l'assiette, le gâteau coulant de foie gras tient ses promesses, les ravioles d'escargots poêlées sont excellentes et le magret de canard cuit avec une précision horlogère. On vous passe les incontournables crépinettes de joues et queues de bœuf braisées au vin rouge, la fameuse côte de taureau de Camargue à la plancha sauce à l'anchois et les duo de pastèques et framboises glacées ou la soupe de chocolat, à tomber. Des plats qui déroulent le fil rouge d'un menu entre terre et mer, mé-di-terra-néen ! En cuisine, Marco da Costa, biberonné chez les plus grands chefs suisses, livre à l'assaisonnement près les recettes de Jean-Pierre Cazals. Le chef de l'ex-étoilé Spinaker veille en coulisses que son second restaurant distille sa philosophie épicurienne, entre tradition et modernité, rigueur et décontraction et à des prix raisonnables (les menus sont à 15 € ou 29 €). Pour cela, il a également confié les clés du Mazet à Anthony Salager qui par son entregent et ses talents de sommelier relève brillamment le pari depuis six ans. Sa large sélection des vins se veut régionale avant tout avec de belles trouvailles comme ce minervois domaine Ollier-Taillefer, cuvée Allègre, un blanc gras et floral ou cette excellente cartagène du château Haut-Gléon. Enfin, le Mazet ne serait pas non plus ce qu'il est sans sa belle bâtisse, un ancien moulin à eau classé, son joli patio ombragé de platanes et son petit potager.

Catherine UNAC cunac@midilibre.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Femé dmanche toute la journée, samedi midi

et lundi soir.

Il était une fois... Un mazet sous

les platanes, 3 bd Saint-Louis, Aimargues.

Menu du jour : 15 , autre menu : 29

. Carte.

Tél.

04 66 51 73 03.

11/10/2011

Un repas de famille avec Ferran Adria

Le premier livre de recettes familiales de Ferran Adria

ferran adria.jpg

Ferran Adria, le chef triplement étoilé du Bulli en Espagne et sans doute le cuisinier le plus influent du monde (lire mon interview dans Midi Gourmand, p.122) propose des recettes classiques et simples aussi bien pour sa brigade de 75 personnes que pour une famille de 2. Réalisé comme un manuel du parfait cuisinier, l'ouvrage consacre plus de 30 pages à l'organisation, de la façon de faire les courses en passant par la gestion du temps ou les recettes, dans une mise en page claire et didactique. Ce livre qui devait s'adresser aux restaurateurs est destiné à tous les amateurs de cuisine. Il a été concocté dans les coulisses du Bulli et offre des recettes peu coûteuses, bienvenues en ces temps de crise. "Repas de famille" deviendra sûrement un classique. C'est en tout cas la dernière création d'un chef légendaire à qui un film a été consacré et qui doit sortir demain en salle.

livre ferran adria.jpg

 

 

Repas de famille, cuisiner à la maison avec Ferran Adria, éd. Phaïdon. 24,95 euros.

El bulli, les secrets du restaurant le plus innovant du monde (en salle le 12 octobre)

C.U.

06/06/2011

A Nîmes : la cuisine bistronomique de L'Atmosphère

NOTE : PAS MAL. PRIX : RAISONNABLE


L’Atmosphère a ouvert il y a un mois et demi en lieu et place du Rezo


De Miami à Nîmes, il n’y avait qu’un pas ou presque. Julien, qui y a passé deux ans dans la restauration, est venu s’installer avec un ami, Florian, dont les parents habitent le coin. C’est le mal du pays pour Julien, et l’envie de créer leur propre affaire qui les a fait atterrir à Nîmes, là, place de la Couronne. Ils ont repris Le Rezo, un bar-resto au succès éphémère : l’établissement a animé les nuits nîmoises un peu moins d’un an. Depuis les deux jeunes de 23 et 26 ans en ont fait leur affaire, mis un coup de peinture et gardé l’esprit festif, le côté bling-bling en moins. Le gros changement s’est opéré en cuisine où Julien utilise ses talents de chef pour livrer une cuisine largement plus élaborée qu’auparavant mais qui reste simple. Tant dans les formules -celle du midi avec entrée plat ou plat dessert est à 13 euros, on peut également choisir un plat accompagné d’un verre de vin et d’un café pour 12,50 euros- que dans les plats plutôt bistronomiques comme cette fricassée de thon au risotto, ou ce filet de loup au coulis de poivrons. Julien et Florian n’ont pas oublié les noctambules ou les pressés du midi qui veulent manger sur le pouce. Avec des ardoises apéritifs et des salades fraîcheur. Comme cette assiette Thaï à 8 euros pour une à deux personnes, avec croustillant de poulet et moussaté (brochettes de porc marinés) ou encore l’assiette Atmosphère au même prix qui se la joue méditerranénne avec la tapenade, la brandade de morue, l’anchoïade et ses poivrons marinés.
À tester, pourquoi par un soir d’été sur la terrasse installée square de la Couronne.

 


Catherine UNAC cunac@midilibre.com


Du lundi au dimanche midi et soir. L’Atmosphère, 2 rue Notre-Dame, Nîmes. Formule midi : 12,50 euros et 13 euros. Plat du jour : 9,50 euros. Carte. Tel 0953 99 90 21.

26/04/2011

A Nîmes : Le Darling devient Croizard pour le meilleur

NOTE : BON. PRIX : RAISONNABLE

Le restaurant Darling qui a déménagé est devenu Croizard.  Et c’est encore mieux qu’avant

croizard.jpg


Les Croizard ont quitté leur adresse rue de la Madeleine et leur toute petite cuisine de 9 m2 pour s’installer dans une maison rue des Chassaintes. Et quelle maison ! A mi-chemin entre le parking de l’avenue Jean-Jaurès et l’Écusson, le couple a acheté une coquette bâtisse qu’ils ont complètement restaurée et aménagée. Une adresse façon maison d’hôtes où l’on sonne à la porte pour pénétrer dans un décor cosy donnant sur un patio verdoyant. L’endroit est plus qu’agréable, la piscine des anciens propriétaires a été aménagée en fontaine, l’intérieur a été décoré par Gisèle, l’épouse de Vincent, dont on connaissait les talents de sommelière, pas ceux de décoratrice. Le Darling a même changé de nom : désormais on va déjeuner chez Croizard. Un nom qui affirme la nouvelle identité de cette “maison” qui a gagné en décontraction et en charmes. En cuisine, Vincent délivre, désormais midi et soir, avec plus de légèreté une carte tout aussi tenue et talentueuse qu’auparavant. Au déjeuner, un menu à 23 euros ou 28 euros (avec le dessert) aux inspirations du marché, tourne chaque semaine. Les autres formules (45 euros ou 48 euros) proposent une cuisine gastronomique sans outrance d’une grande amplitude qui va des huîtres de Bouzigues juste saisies et sa gelée de bœuf et ses kiwis, à l’agneau confit en cocotte de fleur de thym, jus de chicorée, frites de céleri rave. Les influences asiatiques sont toujours-là, tout comme les plats au cordeau. La maison Croizard semble toute prête à (enfin) recevoir son étoile.

Catherine UNAC cunac@midilibre.com


Ouvert tous les jours midi et soir. Fermé mardi et mercredi. Croizard, 17 rue des Chassaintes, Nîmes. Menu midi (sauf dimanche) : 23 euros, 28 euros (avec dessert). Formules : 45 euros, 48 euros
(avec dessert). Tél. 04 66 67 04 99.